répréhensible

répréhensible

répréhensible [ repreɑ̃sibl ] adj.
• 1314; bas lat. reprehensibilis, de reprehendere « blâmer »
Qui mérite d'être repris, blâmé, réprimandé. Un acte, une conduite répréhensible. blâmable, condamnable. (Personnes) Rare « Il est très répréhensible » ( ACADÉMIE ). coupable. ⊗ CONTR. Irrépréhensible , irréprochable.

répréhensible adjectif (latin reprehendere, critiquer) Qui mérite d'être repris, blâmé : Un acte répréhensible.répréhensible (synonymes) adjectif (latin reprehendere, critiquer) Qui mérite d'être repris, blâmé
Synonymes :
- blâmable
Contraires :
- irrépréhensible
- irréprochable

répréhensible
adj. Digne de blâme.

⇒RÉPRÉHENSIBLE, adj.
Qui mérite d'être repris, d'être blâmé ou désapprouvé. Synon. blâmable, condamnable; anton. louable.
[En parlant d'une pers.] Rare. Il est très répréhensible (Ac. 1798-1935).
[En parlant d'un comportement, d'une attitude] Action, acte, conduite, fait répréhensible. — En quoi trouvez-vous, dit Savine, déjà très allumé par les cocktails et par le vin, que le maniement des idées fausses soit moins répréhensible que celui de l'argent allemand? — Qui jugera que les idées sont fausses? demandai-je (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 412). Certains détails vestimentaires, certaines attitudes étaient aussi répréhensibles qu'une indiscrète exhibition (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 82).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: repre-; dep. 1740: répré-. Étymol. et Hist. Fin XIIIe-déb. XIVe s. (Consol. de Boece, B. N. 821, f ° 27 ds GDF.). Empr. au lat. reprehensibilis « répréhensible, blâmable », formé sur le supin reprehensum de reprehendere, v. reprendre. Cf. l'a. fr. reprenable « id. » ca 1185 (MARIE DE FRANCE, Purgatoire, 2198 ds T.-L.: nunreprenable) — XIVe s. ds GDF. Compl. Fréq. abs. littér.:104.

répréhensible [ʀepʀeɑ̃sibl] adj.
ÉTYM. 1314; bas lat. reprehensibilis, de reprehendere « blâmer ».
Qui mérite d'être blâmé, réprimandé.Personnes (rare). || « Il est très répréhensible » (Académie). Coupable.Cour. || Un acte, un penchant répréhensible (→ Coupelle, cit. 3). Accusable, blâmable, condamnable, punissable, reprochable. || L'amour n'a rien de répréhensible (→ Montagne, cit. 5).
1 (…) les actes les plus répréhensibles dans l'opinion des hommes peuvent conduire à une bonne fin (…)
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, XV, Œ., t. VIII, p. 128.
2 Vous vous méprenez étrangement si vous pensez qu'il entre quoi que ce soit de répréhensible, je ne dis pas seulement dans ma conduite, mais dans mon dessein et dans le secret de mon cœur.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 72.
CONTR. Innocent, irrépréhensible, irréprochable, louable.
DÉR. Répréhensiblement.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»